Alsace
Weyersheim

Le Pont de la Zorn :
Et au milieu coule la Zorn ! Le temple de la Tarte Flambée...




Il y a des adresses références incontournables, où on aime emmener une cousine ou le collègue de province car elles sont emblématiques de notre belle Alsace (après 20 ans, je peux dire notre !), l’Auberge du Pont de la Zorn en fait partie.

Longeant la rivière la Zorn, l’Auberge a du cachet. Elle arbore fièrement un colombage jaune typiquement local et dispose d’une terrasse bucolique et romantique surplombant la rivière. Effet garanti ! (aux fumeurs impénitents près…) L’intérieur est typiquement alsacien, dessins d’Hansi, décoration de bric et de broc formée d’objets d’antan dans l’esprit des stubs alsaciennes. Superbe bar en fond de salle, surmonté de houblon, cuisine apparente où s’active une brigade solidaire et fidèle avec à sa tête l’excellent et jovial Hervé Debeer (nordiste oblige !!!).

Fait rare pour le signaler, le superbe four à tartes flambées est mis à l’honneur, au cœur de la salle. Le spectacle est assuré ! Le « tartaiolo » a du mérite ! Il les prépare avec dextérité et générosité à base de produits frais et enfourne les tartes flambées à un rythme soutenu. Le résultat est bluffant...

Car si vous êtes amateurs de tartes flambées, croustillantes mais pas trop, crémeuses mais pas trop, généreuses en lardon et en oignons mais pas trop, c’est ici qu’il faut venir. Incontestablement une des toutes meilleures d’Alsace selon moi, ex æquo avec celle de l’Aigle à Pfulgriesheim. Le secret réside sans doute dans le fait que le Chef fait lui-même ses fonds de tartes flambées. Il fait appel à un meunier indépendant d’Offendorf (Hibou). Elles sont définitivement estampillées "made in Alsace » puisqu’il sélectionne même le bois dans les forêts du Nord de l'Alsace !

Mais résumer l’Auberge à la tarte flambée serait une grave erreur !

Outre les plats terroirs, le Chef propose une carte de suggestions du jour bistronomique tout à fait réussie et superbement travaillée (cf. photo de l’ardoise). Le choix de ne travailler qu’avec des produits frais et locaux pour la plupart garantit une fraicheur et une régularité. Le résultat se ressent dans l’assiette comme ce superbe tartare de filet de bœuf Simmethal au couteau, frites maison, mais quelles frites ! Ah les Nordistes ont cela dans les veines... Un plaisir visuel et en bouche. L’ajout de copeaux de gras apporte une onctuosité et du goût. Très bonne idée. Une petite salade aurait pu l’accompagner. L’un des meilleurs tartares que j’ai pu goûter.

Côté pâtisserie, le Chef n’est pas en reste. Sa récente formation en pâtisserie lui permet de réaliser des prouesses. Nous avons eu la chance de déguster son Paris-Brest. Aie aie aie... une véritable bombe en bouche ! Toute en finesse, une crème pâtissière au praliné légère, bien dosée, pas écœurante ; une pâte à choux maison exceptionnelle, travaillée à la perfection, croustillante, alvéolée, à goûter au moins une fois dans sa vie... Bravo Chef !

Mais l’auberge ne serait rien sans la douce et charmante patronne, Myriam. Accorte, elle supervise avec enthousiasme une équipe en salle souriante et disponible. Les soirs d’été où une centaine de couverts sont à servir, il en faut du professionnalisme, et de me dire : « Hervé et moi sommes effectivement passionnés par notre profession et avons à cœur d'entraîner dans nos sillons l'ensemble de nos équipes. Il est d'ailleurs aisé de donner lorsqu'on aime recevoir... » Tout est dit.

Une auberge qui rend heureux, un pont où l’on soupire de contentement en repartant !



Dernière visite en août 2015





Auberge du Pont de la Zorn - 2 rue de la République, 67720 Weyersheim     Lien





Déposez votre commentaire sur la page contact




Rechercher