Provence
Solliès-Ville

Nouveau
Le Mas de Belleroze :
la vie en Rose !


Le Mas de Belleroze, c'est plus qu'une chambre d'hôtes, c'est un état d'esprit, une pause en pleine nature. À la recherche du temps perdu comme certains, ou tout simplement d'un instant de bonheur pour d'autres, c'est ici qu'il faut venir !

Le portail à peine franchi, vous êtes comme happés par la beauté sauvage des lieux, par le silence quasi absolu, uniquement interrompu par le chant des cigales, les bourrasques de Mistral parfois violentes, et aussi par la biquette du voisin...

"Ô temps ! suspends ton vol", Lamartine aurait pu trouver l'inspiration de ce célèbre vers extrait de son poème dans ce havre de paix. Ici point de Lac en vue, mais la Méditerranée qui envahit l'horizon, un magnifique 360° avec une vue panoramique au loin sur la presqu'ile de Giens et plus proche sur le Coudon, le magnifique piton montagneux qui domine le paysage visible de Toulon à Hyères, où les amateurs de footing pourront aller courir s'ils aiment les pentes escarpées.

Nous la connaissons par coeur cette chambre d'hôtes, et pourtant nous la redécouvrons à chaque fois sous un nouvel angle. Ici, point de luxe, mais de la tenue en toute simplicité, du charme.

Deux chambres sont mises à la disposition des hôtes. L'une plus simple mais d'un confort suffisant, agrémentée d'une terrasse où il est possible de se restaurer, donnant à l'arrière de la villa sur le joli jardin et le potager, et l'autre, la suite, que nous n'avons jamais eu l'occasion de tester, plus lumineuse, offrant une vue à couper le souffle sur les environs.

Le coeur de cet écrin, c'est la piscine, une perle en forme de haricot d'un bleu azur étincellant, changeant, un moment de pur plaisir... Avec 60 m3 et 13 m de long, vous pourrez aisément vous prélasser ou y faire quelques longueurs. Mais au-delà de la piscine, c'est l'atmosphère qui y règne qui me transporte. On s'y sent tellement bien qu'au fil des ans, on la savoure de plus en plus longtemps, au point d'oublier qu'il y a d'autres coins à visiter dans le Var !

Les pins, les superbes palmiers dattiers, les lauriers roses, l'albizia, les mimosas, les oliviers, les romarins et les chaises longues l'entourent. Tout est réuni pour savourer, pour se détendre et pour admirer...

Le poumon, c'est le splendide jardin en espalier - d'une vingtaine de mètres de dénivellé - aux centaines d'essences différentes allant des plantes grasses aux plantes tropicales et méditerranénnes, aménagé et entretenu avec grand soin de manière incessante par les propriétaires eux mêmes. On éprouve beaucoup de plaisir à y serpenter le long des allées et à y découvrir, tel un jardin botanique, les différentes variétés de plantes, oranger, figuiers, citronniers, plumbagos, acanthes, agapanthes... Le jardin, c'est aussi le règne des oiseaux, des insectes en tout genre (y compris les moustiques, grrr...), des arachnides, des geckos, voire parfois des sangliers ou renards mais ça, c'était avant l'installation de la clôture !

L'âme et la tête de ce mas de Belleroze, ce sont nos hôtes, devenus des amis, voire des seconds parents. Rose Rozé la bien-nommée (mais oui, ça ne s'invente pas !) et son époux Georges forment un couple uni comme j'en connais peu, sauf peut être Roméo et Juliette !!! Leur amour rejaillit dans l'accueil attentionné qu'ils réservent à leurs hôtes. Rose, volubile et attentionnée, nous reçoit comme une maman recevrait ses enfants. Georges, plus terrien, véritable puits de science, vous renseignera avec précision sur le tourisme varois.

Ils partageront avec vous le petit-déjeuner et vous détailleront les plus beaux endroits à visiter dans le Var, les plus belles plages (la Monaco pour ma part) ou randonnées. Rose vous fera goûter ses confitures, aux figues ou aux oranges du jardin, dont elle a le secret. Leur passion, outre leurs enfants et leurs nombreux petits-enfants, c'est l'Art et surtout leur Jardin, leur bébé qu'ils bichonnent toute la journée et pour lequel ils se donnent corps et âmes. Ils en parlent avec des larmes de joie, ils l'aiment éperdument, à la folie... et parfois plus du tout, car il requiert beaucoup d'entretien et de sacrifices, mais le résultat est là, époustouflant !

Définitivement, la vie est bien rose chez les Rozé et il n'est pas exclu qu'ils n'arrosent votre séjour d'un petit rosé de Provence !!! Amoureux du calme, de la Nature, un lieu à faire, à vivre - mais aussi à respecter - sans l'ombre d'une hésitation.

Crédits photos : Christophe se met à table


Dernière visite en août 2016


652 Chemin de la Giraude, 83210 Solliès-Ville - Téléphone : 04 94 28 73 97





Déposez votre commentaire sur la page contact


Lorraine
Réhainviller (Lunéville)

  Le château d'Adoménil :
J'ai trouvé le bonheur !


                                       

Le premier article dédié aux hôtels ne pouvait se faire sans commencer par le Château d'Adomenil à Lunéville. La route qui y conduit ne laisse pas soupçonner l’écrin qui vous y attend...

Le pont à peine franchi, vous entrez dans un autre monde. Le temps semble suspendu. La majesté du cadre, des lieux, l’ambiance chaleureuse et raffinée vous font planer dans une autre dimension....

Les chambres sont spacieuses et élégamment décorées. Celles du Château vous font plonger dans l’histoire et vous offrent une vue imprenable sur le magnifique parc. Les tentures murales, le mobilier, la décoration soignée et recherchée vous donnent l’impression de dormir dans la chambre des châtelains (avec le confort en plus !), la chambre Aubépine que j’ai occupée lors de ma dernière visite est un modèle du genre (cf. photos ci-dessus). Celles des dépendances (anciennes écuries) sont spacieuses, plus contemporaines, toujours d’un goût exquis et dotées d’une literie confortable et équipées des dernières technologies. Elles donnent sur la piscine, le verger à la française et le jardin aromatique au charme fou, au bord duquel vous pourrez apprécier votre petit déjeuner pantagruélique !

Le bijou : le Château du 18è siècle ! Il domine un vaste parc, bordé d’un cours d'eau. Les âmes romantiques seront servies ! L'intérieur est somptueux, chic, richement décoré et illuminé par la cristallerie Baccarat. Le jardin d’hiver, l’enfilade de salles boisées, ayant chacune leur univers, marient toujours avec goût le contemporain au classique. L’ambiance tamisée, feutrée du soir emporte ma préférence et met particulièrement en valeur la beauté des lieux.

Tout cela ne saurait exister sans la « châtelaine » Sophie, la perle du Château, de sa dévouée associée Mélanie et de toute l'équipe. Rares sont les endroits où l’accueil est aussi chaleureux, sincère. C’est une grande force de la Maison qui fait qu’on s’y sent bien et qu’on y revient. Malgré la magnificence des lieux, il s’y dégage une simplicité, une prévenance, une extrême gentillesse qui vous mettent à l’aise et enlève le caractère pompeux, ampoulé de certains lieux aussi prestigieux. Les roturiers seront donc bienvenus !

Une très belle adresse qui donne accès à un grand restaurant mais ça c’est une autre histoire à raconter et là c’est Cyril, le «châtelain», qui entre en scène...


Dernière visite en juillet 2015


Le Château d'Adoménil, Réhainviller 54300 Lunéville Tél: + 33 3 83 74 04 81     Lien




Déposez votre commentaire sur la page contact


Alsace
Lembach

  Hôtel Spa Cheval Blanc :
Un Cheval Blanc nommé Pégase !


                                       

Niché à Lembach dans un croquignolet village alsacien aux confins du Massif des Vosges du Nord, l’Hôtel-spa wellness du Cheval Blanc, ancien relais de poste prestigieux du 18è Siècle, offre un charme fou.

Carole et Pascal Bastian en ont epris les rênes en 2008 et n’ont eu cesse de rajeunir avec goût et ténacité l’établissement tout en respectant l’histoire et les traditions des lieux. Surprises seraient les personnes qui ne seraient pas revenues depuis l’époque Mischler, précédent propriétaire, tant la transformation a été éblouissante et le lifting réussi ! Après le salon, la salle de restauration, la cuisine, la cour, le préau, la façade, le rajout de 9 nouvelles chambres, une nouvelle salle de petit-déjeuner, et le petit dernier, le bijou, l’espace spa de 400m2 entouré d’un très joli jardin japonisant, la campagne de travaux a été impressionnante et ambitieuse mais le résultat est au rendez-vous...



Tout concourt ici à vous faire vous sentir bien et à susciter la détente, la relaxation, l’oubli des contingences du quotidien. Carole Bastian, la maîtresse des lieux, excelle en la matière. Dotée d’une gentillesse innée et d’une simplicité gracieuse, elle fait montre d’empathie et se soucie du moindre détail qui pourrait contrarier la bonne marche du séjour. Intelligente, souriante, esthète, courageuse et motivée, elle a su créer un univers à son image. Ici rien de clinquant, ni strass ni paillettes, mais tout simplement de la finesse, de l’authenticité, du Beau. Elle a réussi à donner un cachet moderno-classique aux 9 nouvelles chambres du 2è étage accessibles via un superbe ascenseur. Son souhait était de concilier les anciens colombages, les poutres (attention la tête !) et le torchis apparent alsacien avec l’apport d'un confort et des technologies modernes pour les clients. Le résultat est au-delà des espérances.

Chaque chambre a sa typicité, sa chromatique, sa minéralité (leur nom évoque un minéral- la nôtre AGATE (the blues !!!) - ma préférée que je vous recommande vivement - dans la continuité de celles du 1er étage (avec spa intégré), c’est-à-dire dans l’esprit Feng-shui. Le confort et la literie sont remarquables, les chaises sont tapissées d’un vinyle chic et flamboyant, l’éclairage est chatoyant, la salle d’eau aménagée en open-space permet de maintenir une accessibilité et une intimité !

Une fois bien installés et conditionnés par l’atmosphère chaleureuse de la chambre, nous sommes prêts à tester le nouveau spa occupant le parc de l’hôtel. Quel petit bijou ! Cet espace aux dimensions humaines de 400m2, entièrement pensé par la maîtresse de lieux, dégage une belle atmosphère, encore plus une fois le jour tombé avec la mise en valeur du jeu de lumières. Elle a su créer un univers à son image et former une équipe professionnelle, prévenante et dévouée.

La piscine en haricot joliment dessinée, la baignoire à jacuzzi (encore quelques réglages à faire), le très joli jardin japonais aménagé en espace de relaxation, les salles de massage, les saunas, le hammam, les douches aromatiques, la superbe salle de repos, plus besoin d’aller à Caracalla, tout est fait pour le bien-être…. De quoi vous préparer à passer à table et à entrer dans la sphère de Pascal Bastian et de son restaurant gastronomique 2* ou de sa Stub BIB gourmand, mais ça c’est une autre histoire à raconter et mon petit doigt me dit que ça devrait donner lieu prochainement à un autre article !!!

En tous cas, l’adresse vaut vraiment le détour. Les environs sont splendides et propices aux balades. Qu’il soit plus ou moins long, le séjour sera inoubliable et se terminera en beauté par un petit-déjeuner pantagruélique dans la nouvelle véranda lumineuse et panoramique ou dans la superbe et ancienne stub aux boiseries travaillées et décorée de ravissante marqueterie au plafond...

Bravo et respect en tous cas pour tout ce travail accompli en si peu de temps. Très admiratif et fier d’avoir pu croiser votre chemin Madame Bastian !


Dernière visite en août 2015


Auberge du Cheval Blanc - 4 Rue de Wissembourg - 67510 Lembach - Tél. : +33(0)3 88 94 41 86     Lien




Déposez votre commentaire sur la page contact


Corse
San-Martino-di-Lota

La Corniche : une vraie idée de la Corse ! (Cap Corse - Bastia)


Bel hôtel familial calme, situé sur les hauteurs d’une route serpentueuse offrant une vue panoramique à couper le souffle à quelques kms au nord de Bastia. Sans offrir un grand luxe, les chambres sont d’un bon standing, simples, confortables, vue sur mer pour la plupart, bien équipée. La clim ou un ventilateur seraient cependant un plus pour les nuits caniculaires. Mon coup de cœur, c’est la charmante et spacieuse piscine nichée dans un écrin de verdure montagneux.

La famille Anziani est aux commandes de cette adresse authentique. Avec gentillesse, prévenance et sincérité, ils arrivent à faire régner la véritable âme corse : la générosité, le partage, l’accueil, bien loin des clichés et des complexes hyper touristiques sans caractère qu’on peut trouver ailleurs. L’hôtel offre un joli jardin verdoyant avec une ambiance musicale corse où l’on peut siroter en toute décontraction son apéritif. Le must, c’est la terrasse panoramique offrant une vue à la fois sur le village et son église typique, sur la méditerranée en contrebas et la montagne arborée à l’ouest. Magique, effet garanti !

Côté cuisine, le menu mystère proposé par le Chef est généreux et goûteux même si cela manquait ça et là de finesse et que le Chef pâtissier venait de faire faux bond... Tartare de champignons, espuma au curry en guise d’amuses bouches, puis un taboulé chair de crabes, gambas, palourdes et mangues, suivi d’une lotte rôtie sur une pomme au four et bâtonnet de granny smith, purée de carotte gingembre physalis, baie de raisin, groseille. Un peu trop de saveurs et de fruits à mon goût...La pièce de veau Corse et sa cocotte de patates sautées, accompagnée d’artichaut barigoule, carotte et rutabaga a fait l’unanimité et sort du lot. Le dessert, un opéra praliné croquant était trop sucré donc trop costaud mais il y avait des circonstances atténuantes... Des plats plus inspirés par les produits locaux auraient pu davantage nous séduire même si globalement le repas était tout à fait correct.

Le séjour s’est terminé en beauté avec un petit déjeuner généreux sur la magnifique terrasse ombragée, soleil levant, lumière éblouissante, méditerranée en toile de fond. Il faut le vivre et le voir pour le ressentir...

En tous cas une adresse à part en Corse, avec un vrai cachet et tenue par des belles personnes. Vaut le détour, belle étape avant de découvrir le magnifique et sauvage Cap Corse...


Hôtel La Corniche, Hameau de Castagneto, 20200 San-Martino-di-Lota, France, tél +33 4 95 31 40 98    




Déposez votre commentaire sur la page contact


Rechercher par région

Rechercher par ville